Trente années d’analyse, consumées, assumées peu à peu, dans des bureaux d’analyste comme dans les lieux de la folie,..






Marc RUELLAN
PSYCHANALYSTE
7, rue de la Santé
75013 PARIS
Tél : 01.45.87.18.93
 

Le chemineau

Et lui, l’homme, avant d’y assentir, il est ce locataire qui perd souvent ses clés et n’a pas lu le contrat, d’ailleurs égaré avec son adresse. Sorti à la rencontre il ne sait pas de qui, il a reçu consigne qu’un chacun vers chacune marche dans le même temps, que l’autre de la rencontre marche pareillement, pour partager l’âme troublée de son corps inquiétant ; tendu vers un ailleurs du temps, il s’attarde dans les vanités nécessaires, et peine à trouver sa route.

Près d’arriver chez lui, il hésite, ne connaît plus sa porte, s’affaire en fébriles détours au pays familier, étrangement déroutant. Étonné, puis troublé et confus, vacillant, à peine soulagé, il pousse le battant d’une entrée dérobée dont il ne savait rien. Après les tremblements de sa marche hasardeuse, passant le seuil des clignements éblouis, renonçant ses visions, il respire le parfum inconnu de sa quête au lit provisoire de l’oubli.

Sa parole

Réveillé à l’aube de la réalité, cet homme chemineau, éperdu de durée dans une solitude endeuillée, avide de passage, toujours en mal de confidences, appelle de ses vœux l’écoute de qui peut compatir. La bonté supposée de celui qui s’y prête, versatile et commune illusion, peut suffire un moment, et régner sur son âme qui reste abandonnée. Mais vient l’heure où cette vaine quiétude se trouble d’un clairon qui sonne le réveil ; elle se voit bafouée par un refus violent, ou secouée par l’apparente justice d’une demande en miroir ; l’autre ne se prête plus à ce jeu du miroir.

Jusqu’à ce temps de crise, il parle d’abondance du chemin éprouvant ; dans le désordre : voie capitale où croisent mille regards étrangers, sentier imprévisible, voie avortée, sables insidieux et mouvants, rarement chemin faisant en heureuse compagnie. Il ne tente guère de préciser erreurs d’itinéraires ni impasses méconnues, moins encore l’égarement de ses choix ; il s’attarde aux arrêts fascinants, aux chemins décevants, où la traîtrise de l’autre l’a meurtri. Si la trace de ses pas, les avatars de sa motilité, peuvent déjà être lus comme actes signifiants, il y nomme plutôt un devoir, un destin, une malédiction dont il est la victime ; quelquefois, et comme accessoirement, il nomme la grâce vivante d’une rencontre, promesse escomptée d’un trésor entrevu et perdu. Mais quand même, au dernier compte, il a souffert, et l’autre en est la cause.

À la première écoute, l’entendeur a peu ou pas à dire : souligner la lassitude, la souffrance, le scandale, distinguer une attente, assurer une disponibilité devant l’incertitude du temps. Puis, l’écouté se trouve démuni ; il craint de répéter, s’inquiète : « j’ai tout dit, que faut-il ajouter ? » Le silence le surprend, quelques mots le déroutent. Il bute sur le peu qu’il entend. « Faut-il incriminer l’oreille que j’ai choisie ? Est-elle assez compétente ?»
Quelque chose pourtant commence à vaciller : sa méfiance abusive ; sa peur d’une responsabilité ; l’inévitable culpabilité. Vaille que vaille, il va continuer.
« Quand puis-je revenir ? »
« Réfléchissez ; rappelez si vous le voulez ! »
Coupure : les nuits portent conseil. Attente : « l’autre, que veut-il ? Ai-je besoin de lui ? »


Là où ronronnait le retour du même, il faut croire au savoir à venir du chemin reconnu pas à pas. L’autre, en bon entendeur, peut décrypter les bornes et les jalons cachés, donnant confiance aux croisements fallacieux. « Je n’ai pas su le faire, il pourra me guider ». En vérité, telle est l’écoute, au moins l’analytique : lecture d’un cheminement marqué des coquilles du désir à l’insu du marcheur. Routes de Compostelle sous des nuits étoilées comme dans la ténèbre, sous le feu de soleils brûlants, contre le souffle de tempêtes qui ploient l’homme comme un arc-boutant du désir inassouvi.

[ Lire la suite ]

  Page 1 Page 2 Page 3  

 


Présentation - Ma théorie - Bibliographie - Mon association - Contact - Mentions légales